Vers une meilleure répartition régionale des déchets

Le PREDEC (Plan régional d’élimination des déchets de chantiers) a été adopté par le Conseil Régional le 18 juin lors de sa séance plénière.

La Fédération seine-et-marnaise du Parti Socialiste se félicite de cette avancée en matière de gestion de déchets et de rééquilibrage des installations au niveau régional. Ce plan permettra en outre d’anticiper la gestion des déchets issus des travaux du « Grand Paris » (métro, logement, etc.). Très concrètement, la Seine-et-Marne qui accueille aujourd’hui entre 80 et 90 % des déchets de chantier de l’ensemble du territoire francilien va bénéficier d’un moratoire de 3 ans pendant lequel aucun projet d’extension ou de création de lieu de stockage ne pourra être autorisé. Cela bloque de fait les trois demandes en cours pour créer une installation de stockage de déchets inertes (ISDI). A l’expiration du moratoire, de nouvelles capacités de stockage ne pourront être autorisées que dans le respect d’un plafond de 4 millions de tonnes par an. S’ajoutent également d’autres principes (proximité départementale, non concentration des capacités de stockage…) qui sont autant de garanties en faveur de notre département.

 

Sébastien PODEVYN, Premier secrétaire du PS 77 :

« Ce vote est une très bonne nouvelle pour la Seine-et-Marne et les Seine-et-Marnais.Je tiens à saluer le travail qui a été conduit par la majorité régionale depuis plus de 2 ans et en particulier la contribution décisive des élu(e)s régionaux socialistes seine-et-marnais dans cette élaboration. Comment ignorer également la part prise par l’ancienne majorité départementale autour de Vincent Eblé dans cette nouvelle orientation ? Sa mobilisation a été constante : plusieurs motions ont été adoptées par l’assemblée départementale. Plusieurs mobilisations sur site ont également eu lieu (Charny, Annet-sur-Marne, Moussy-le-Neuf) en lien avec les élus régionaux, les collectifs et associations locales de défense de l’environnement et les citoyens.La nouvelle majorité de droite du Département se réveille bien tard quand elle réclame dans un communiqué de presse en date du 19 juin des mesures qui ont déjà été votées par la Région.Mais où était-elle alors pendant ces années ? Absente de la mobilisation ? Assurément. Favorable aux extensions ? Dans bien des cas. Nous n’avons aucune leçon à recevoir de la part de ceux qui sont restés aux abonnés absents. »

 

Roseline SARKISSIAN, Conseillère régionale et Secrétaire Fédérale en charge de l’Environnement et de l’Agriculture :

« Le PREDEC  fixe par ailleurs des objectifs de diminution de production de déchets, de réemploi (construction de route, comblement de carrières) et de recyclage. L’autre enjeu fort, avec le rééquilibrage territorial, c’est celui de la mise en œuvre d’une véritable économie circulaire. Celle-ci doit être un levier pour faire de la réduction et de la valorisation des déchets une valeur positive pour dépasser durablement les déséquilibres actuels. »